Questions fréquentes

 

1. Pourquoi ce terme « d’écolonomie » ?

Le mot trouvé dans un livre de Corinne Lepage en 2008 (Vivre Autrement/Grasset) regroupe écologie et économie.

Il s’agit de prouver que les formules respectueuses de l’écologie sont plus économiques. Nous avons mis cette méthode en pratique depuis vingt ans chez Pocheco.

 

2. Quelles sont les activités de POCHECO ?

Pour faire face à la baisse des volumes d’enveloppes en papier, nous avons créé de nouvelles activités en cohérence avec l’écolonomie.

Le bureau OUVERT accompagne les collectivités et les entreprises par la méthode écolonomique. Agora, traite les courriers pour les entreprises. Le fol espoir accueille les visiteurs et les séminaires d’entreprises. Canopée Reforestation association à but non lucratif replante des arbres.

 

3. En quoi consiste Canopée Industrie ?

Pocheco est détenu à 100% par la société mère Canopée Industrie, qui elle-même a été rachetée par Emmanuel Druon en 2008 par emprunt auprès de la banque.

Canopée Industrie et Pocheco ne distribuent pas de dividendes, 100% du résultat produit est réinvesti dans l’entreprise (depuis 1976).

 

4. Comment les améliorations du site sont-elles financées ?

Chez POCHECO, pas de dividende, actionnaire unique, tous les bénéfices sont réinvestis dans l’entreprise.

Car le marché est sinistré et que nous devons régulièrement investir dans les machines pour se maintenir au meilleur niveau de la profession. L’usine datant de 1848 elle fait aussi l’objet de rénovations régulières pour rester aux normes de sécurité les plus exigeantes. Le bâtiment et ses innovations sont productives pour réduire les coûts d’entretien.

 

5. Pourquoi choisir de fixer une échelle de salaire de 1 à 4 ?

Notre marché ne permet pas de vendre nos produits à des prix élevés. Nous partageons les sommes reçues de manière équitable et rendons collectif tout ce qui peut contribuer à la qualité de vie.

Chez POCHECO, on travaille à la redistribution des moyens plutôt que la redistribution de finances : cadre de vie, ostéopathe, massage, prof de sport, fruits et légumes cultivés sur le site pour l’ensemble du collectif disponibles pour tous…

 

6. Pourquoi avoir recours au travail de détenus pour certaines gammes d’enveloppes ?

Depuis quarante ans, Pocheco travaille avec l’administration pénitentiaire. Les prisonniers de la centrale de Douai peuvent travailler dans un atelier protégé pour y faire du pliage et du collage de pochettes en papier de format non mécanisable.

Leur salaire est versé par l’administration pénitentiaire, le montant du salaire est fixé par la Loi. Cette activité représente pour Pocheco moins de 2% de son chiffre d’affaires.

Elle permet aux détenus d’établir eux même la base de leur réinsertion.

 

7. Quelle est l’ancienneté des salariés chez POCHECO ?

Elle est de 12 ans en moyenne.

 

8. Quel est le modèle hiérarchique de POCHECO ?

 

9. L’ensemble du collectif adhère-t-il au projet de POCHECO ? Comment ?

C’est la liberté de chacun de décider si les valeurs proposées et défendues par le collectif lui correspondent ou pas. Avec l’écolonomie la notion de bon sens est importante, c’est une valeur très bien partagée.

Chacun s’appuie sur le savoir faire de son collègue, la solidarité joue son rôle.

 

10. Au vu de son historique, POCHECO est-elle toujours une entreprise familiale ?

Dans notre petite entreprise le bouche à oreille permet de recruter rapidement. Surtout quand on s’y sent bien ! Plusieurs collègues appartiennent à une même famille, parfois certains se rencontrent chez POCHECO et d’autres n’ont aucun lien familial.

La complémentarité et la diversité sont une richesse pour nous.

 

11. Pourquoi POCHECO ne fonctionne pas sur le régime d’une SCOP ?

L’acronyme SCOP désigne une Société coopérative et participative. Comme nous ne distribuons pas de dividendes nous pourrions nous rapprocher de ce modèle.

La réflexion est en cours.

 

12. Comment POCHECO se maintient sur le marché de l’enveloppe ?

Principalement nos clients apprécient la qualité produite par les collègues. Du choix des matières premières, aux systèmes de production tout est fait pour réduire la pénibilité en augmentant la productivité.

Pour l’instant ça marche !

 

13. Comment puis-je, en tant que particulier, soutenir POCHECO ?

Demandez à votre opérateur vos relevés par la poste !

Vous pouvez vous procurer nos enveloppes au furet du Nord de Lille et du centre commercial V2 à Villeneuve-d’Ascq, en nous passant un coup de fil ou bien en nous rendant une petite visite.

Venez nous voir (vous êtes nombreux à le faire et ça nous fait plaisir).

Adhérez à Canopée Reforestation et aux Paniers de Marianne.

 

14. Comment prendre contact avec POCHECO ?

Nous essayons toujours de vous répondre dans un court délai.

Ecrivez-nous ou venez-nous voir.

Il est plus économique

de travailler de manière écologique

Nous sommes sortis par l’écolonomie de cette injonction paradoxale à la fois de détruire pour produire puis de jeter. C’est une question de survie quand tout va mal à l’échelle de l’entreprise.

On a mis à plat tous les fonctionnements, interrogé les procédés de fabrication, et considérant que l’argent n’est pas une fin mais un moyen, nous avons investi progressivement en nous donnant pour règle que tous nos investissements respectent le triptyque suivant : baisse de l’impact environnemental, baisse de la pénibilité et gain de productivité. En 20 ans nous avons réalisé 10 M€ d’investissements et dans le même temps obtenu 15 M€ d’économies.

Notre maître-mot: la circularité

Les déchets sont nos ressources. Sur notre site de production, nous travaillons à la diminution des déchets en gérant mieux nos approvisionnement et en sélectionnant des matières premières de bonne qualité. Nous sélectionnons des matériaux nobles. Et nous nous sommes engagés en 2008 à supprimer complètement nos déchets DIB. Tout est trié et 98% des déchets sont recyclés.